Ski de vitesse : Le mois de mars s’annoçait exceptionnel selon Simon Billy

La station de Vars la Forêt Blanche (Hautes Alpes) est mondialement connue comme étant la plus rapide du monde. Considérée comme la Mecque du ski de vitesse, Vars et sa mythique piste de Chabrières ont vu dévaler les skieurs les plus rapide de la planète, à l’image de l’italien Ivan Origone qui a pulvérisé le record du monde en 2016, se faisant flasher à 254.958 km/h. Cet hiver, du 16 mars au 5 avril la station devait accueillir la 8ème édition des Speed Masters, tentative de record du monde de ski de vitesse. Malheureusement en raison de la pandémie du Covid-19 les Speed masters ont dû être annulés comme l’ensemble des événements sportifs. À défaut de pouvoir assister à cet événement exceptionnel qui réunit chaque année l’élite mondiale du ski de vitesse, nous vous proposons un retour sur cette discipline extraordinaire qu’est le Ski de Vitesse et les Speed Masters. Et c’est Simon Billy, un des 3 skieurs les plus rapides du monde qui vous en parle…

Simon Billy, recordman de France et 3ème performer mondial avec un record personnel à 252.809km/h revient sur son année 2020 et sa préparation pour l’année 2021.

Pour Simon qu’est-ce que le ski de vitesse : « C’est un mode de vie, une passion que je vis à fond toute l’année. Fils d’un papa recordman du monde en 1997, j’ai toujours vécu dans ce milieu, depuis mon enfance je rêve de battre le record du monde. C’est avec fierté que je skie dans les traces de mon père pour battre un jour le record du monde et devenir pourquoi pas, le premier homme à passer la barre des 260 km/h sur des skis. J’ai la chance de vivre cette passion en famille avec mon jeune frère Louis et mon père qui me coachent, nous sommes en quête de performances et d’émotions, c’est une belle aventure humaine ! » 

Cet hiver, il était plus déterminé que jamais à exploser le record du monde. « Ce mois de mars s’annonçait exceptionnel pour les skieurs de vitesse, les conditions pour battre un record du monde étaient idéales. Beaucoup de neige, une piste parfaite, une bonne météo, des températures optimales qui nous donnent une neige rapide. Ce genre de conditions qui ne se présentent que quelques fois dans une carrière, le skieur de vitesse étant tributaire de la nature. »

 Le confinement est contraignant mais il a du bon, il nous permet de relativiser, de penser à l’essentiel, de faire le point, de se reposer. Il est important d’être responsable et de respecter les consignes en restant chez nous, ce virus c’est du sérieux, la vie est plus importante que le reste. Respecter et remercier toutes les personnes qui combattent nuit et jour le Covid-19, celles qui tentent de les sauver et celles qui continuent de travailler pour faire tourner la France. Bien sûr être privé de cette piste que j’admire à travers mes fenêtres tous les jours n’est pas facile mais on relativise en se disant qu’on a de la chance d’être en bonne santé. »

Confiné mais les objectifs pour 2021 sont déjà fixés !

« C’est aussi l’occasion de préparer la saison prochaine, hors de question de perdre son temps ! L’hiver 2020/2021 a déjà commencé ! Je mets à profit cette période pour préparer le matériel, farter mes skis, améliorer mon casque, mes ailerons. Commencer la préparation physique, faire du sport pour se défouler et s’aérer l’esprit, c’est important de rester actif. J’ai la chance de tout avoir au chalet, je suis privilégié, je passe beaucoup de temps dans mon ski room et dans ma salle de musculation. Peaufiner son matériel et son physique c’est bon pour le moral, ça permet de rester connecté au KL, de faire le pont entre cette fin de saison et le début de la prochaine. C’est aussi un moyen de forger son mental, d’être prêt le jour J et d’avoir confiance en son matériel, son physique et ses skis. Les heures de travail passées seul dans le ski room ou la salle de musculation sont bénéfiques sur tous les plans. Acquérir de l’expérience, progresser physiquement, être au point au niveau aérodynamique, développer le matériel (casque, aillerons, skis..). Ce sont là les axes de travail que je me suis fixé pour les Speed Masters 2021. »

Qu’est-ce que le ski de vitesse ?

Le ski de vitesse ou le kilomètre lancé s’apparente à une course contre le chrono, même si une multitude d’éléments conditionnent la performance. C’est le seul sport non motorisé où les meilleurs coureurs passent de 0 à 200 km/h en moins de 7 secondes. Une combinaison en latex, un casque, des ailerons et des bâtons profilés, des skis de 2m40, beaucoup de passion, une bonne dose de courage et un brin de folie… Voici les ingrédients indispensables pour pratiquer le ski de vitesse !

La piste de Chabrières est la seule piste en France homologuée par la FIS et possédant une dérogation FIS et FFS pour dépasser les 200 km/h. C’est aussi la seule piste au monde qui a le potentiel pour dépasser les 250km/h et permettre de décrocher un record du monde.